Pasteur Christian Greiner 

depuis septembre 2013



Extrait de la lettre Paroissiale de Juillet août 2013.

J'adresse mes plus chaleureuses salutations aux paroissiens de Saint – Thomas où je poursuivrai mon ministère pastoral à partir de la rentrée.

Se présenter est toujours une gageure, aussi ces quelques lignes seront d'avantage une esquisse qu'un portrait. 

Je voudrais commencer par souligner que c'est avec joie et enthousiasme que j'envisage cette nouvelle étape de ma vie personnelle et professionnelle. A 49 ans, je retourne avec plaisir à Strasbourg où j'ai habité pendant 15 ans au début de ma vie d'adulte. 

Au cours des deux premiers postes pastoraux que j'ai occupé (Rothbach en lien avec l'oeuvre de la Jeunesse Protestante d'Alsace du Nord et Betschdorf) je me suis constamment interrogé sur la place du christianisme aujourd'hui. 

Je reste plus que jamais convaincu que l'Évangile est une source de vie en nous et entre nous ainsi qu'une porte qui ouvre sur la présence de Dieu au monde.

Enfin, j'ai souvent été émerveillé par la profondeur, la paix et l'amour que dégagent ceux dont l'existence est traversée, ne serait – ce qu'épisodiquement, par le souffle de l'Esprit.

Mais comme vous j'ai aussi pu constater le désintérêt, la méfiance, et parfois l'hostilité que rencontrent ceux qui tentent de témoigner du Christ. 

Les raisons en sont nombreuses et souvent évoquées. Pour ma part, je préfère aller au-delà des constats, surtout s'ils sont désabusés, et arpenter des chemins d'espérance.

Ainsi, par exemple, je ne me suis jamais résigné au fait que tant de nos contemporains ne se sentent pas concernés par des célébrations qu'ils jugent, à tort ou à raison, désuètes et inopportunes. 

Alors je suis reconnaissant qu'il m'ait été donné de concevoir de nouvelles formes de cultes avec des collègues, des laïcs et de nombreux jeunes.

Elles nous ont permis d'annoncer la Parole de manière polyphonique, participative créative et actuelle.

Une démarche que j'ai suivie dans une perspective plus culturelle à travers l'écriture et la mise en scène de pièces de théâtre à teneur religieuse et philosophique.

Dans la même perspective je me réjouis beaucoup de participer à « Accord et fugue », car la musique, et plus généralement l'art, portent nos plus beaux élans vers les dimensions transcendantes de la vie.

Je suis également impatient de participer activement aux projets d'accueil des touristes dans notre paroisse et plus largement au centre ville. 

Lors de nombreux voyages à l'étranger j'ai toujours perçu comme une chance et un privilège d'être accueilli par des hôtes qui m'ont dévoilé l'âme d'un pays et le coeur battant d'une tradition. 

Puissions nous, de même, laisser repartir certains voyageurs avec une âme comblée au contact de la nôtre.

Car que seraient nos projets les plus aboutis, nos manifestations les plus réussies et nos plus belles célébrations sans le cheminement spirituel intime, parfois secret, de chacun d'entre nous ?

C'est pourquoi au-delà de ce que nous « faisons » et « prévoyons », je crois avant tout à la manière dont nous pouvons parvenir à « être » en vérité et en simplicité à la lumière de notre foi. 

Qu'y-a-t-il de plus exaltant que les découvertes d'un cheminement intérieur à la recherche de Dieu ? 

Qu'il y-a-t-il de plus important que la rencontre avec autrui sous le signe du Christ ?

Bien sûr, la route est parfois difficile, décevante, frustrante. Le découragement est souvent au rendez-vous.

Car l'humanité dont nous faisons partie est, depuis l'aube des temps, rétive aux dons de la grâce. 

Qui plus est, le contexte actuel est particulièrement difficile... D'ores et déjà j'ai cru percevoir qu'être porteur d'Évangile en milieu urbain est, par les temps qui courent, un défi aussi passionnant qu'ambitieux. 

Il y a tant de propositions, tant de mirages, tant d'autres choix possibles... Et pourtant, je crois au détour des jours il y aura, d'une façon ou d'une autre, des moments de communion où nous goûterons aux prémisses du royaume... C'est mon expérience de pasteur jusqu'à présent, c'est ce qui viendra à notre rencontre, à la grâce de Dieu...

Christian GREINER